Utile à la récupération des muscles et à la restitution des cellules endommagées, la cryothérapie fait désormais partie des remèdes privilégiés par les sportifs de haut niveau. Ce remède permet de retrouver une sensation de bien-être et une qualité irréprochable du sommeil. Mais, comment se présente la cryothérapie pour les sportifs ?

Qu’est-ce que la cryothérapie ?

La cryothérapie se définit comme une thérapie par le froid, car elle consiste à user d’une faible température dans le but de soulager les muscles et les différents symptômes issus d’un traumatisme ou d’une maladie.

L’action du froid peut se faire localement comme la cryothérapie sur une verrue, globalement avec l’immersion d’eau froide ou la cryothérapie corps entier. Ainsi, ce traitement peut engendrer des procédures simples ou complexes, sans oublier les actions intermédiaires. Chacune des procédures vise à appliquer directement le froid sur une certaine partie du corps ou la totalité.

Pourquoi choisir le froid comme remède ?

Le cerveau humain renferme une région appelée hypothalamus qui est en charge de régler la température corporelle. L’objectif de l’hypothalamus reste le maintien de la température du corps à 37°. Quand j’expose de manière volontaire et rapide mon organisme au froid, mon cerveau doit réagir face à cette menace. Pour ce faire, mon cerveau ordonne une réaction de défense avec une réduction de la fréquence du rythme cardiaque, une augmentation de la tension artérielle, tout en resserrant les vaisseaux par le mécanisme de vasoconstriction. Une fois que mon corps a retrouvé sa température normale, mon organisme va se remettre en place et favoriser la récupération.

La cryothérapie pour les sportifs

Immerger le corps d’eau froide

L’immersion dans l’eau froide concerne généralement une partie de l’organisme comme les membres inférieurs ou la totalité du corps. Cette dernière sera immergée dans un bain d’eau froide d’une température de -10° durant 10 à 14 minutes selon la recommandation.

Nombreux sont les sportifs qui ont du mal à entrer dans le bassin d’eau froide, d’où la diminution des adeptes de la technique de l’immersion malgré les motivations du départ. De plus, l’immersion continue reste plus efficace que celle discontinue.

La CCE ou cryothérapie corps entier

La CCE s’effectue à l’intérieur des cabines spécialisées en cryothérapie. Seule une cabine disposant d’un froid sec avec une intensité de la température allant jusqu’à -110° peut accueillir un sportif en quête des bienfaits de la cryothérapie. On devra s’installer dans la cabine 2 à 4 minutes au maximum pour que la température cutanée puisse descendre jusqu’à 10 degrés. En effet, la création d’un choc thermique pour engendrer la vasoconstriction et stimuler les récepteurs thermiques du derme est le premier objectif de la CCE. Ce choc agit tel un analgésique et ralentit le système de conduction nerveuse ainsi que l’anti-inflammatoire grâce à la baisse de la température tissulaire.

La cryo-sauna

La cryo-sauna est aussi une cabine pour une partie du corps avec le principe de l’immersion en quelques minutes seulement. Il faut préciser que la tête et le cou se trouvent à l’extérieur de la cabine de cryo-sauna. En revanche, l’efficacité dépend de la technique du corps entier. Par conséquent, la cryothérapie devient de plus en plus à la mode et beaucoup de centres commencent à ouvrir leurs portes dans toutes les villes de France, comme par exemple Espacecryo un centre de cryothérapie à Paris.

Quels sont les bienfaits de la cryothérapie ?

Pour récupérer les muscles après un effort physique et restituer les cellules fatiguées, utiliser la cryothérapie reste la meilleure solution. Mis à part ces avantages, ce traitement offre également une action positive sur le sommeil. Voici quelques bienfaits de la cryothérapie :

  • soigner les rhumatismes inflammatoires et les rhumatismes dégénératifs au niveau des articulations de la colonne vertébrale ;
  • réduire le trouble présent sur la régulation du tonus musculaire pour les personnes souffrant d’infirmité motrice cérébrale, de sclérose en plaques et de contracture ;
  • optimiser les performances des sportifs surtout pendant la rééducation médicale ;
  • libérer les toxines des muscles pour mieux les oxygéner et avoir moins de courbatures.
PARTAGER
Article précédentLe Guide Pour Choisir sa Salle de Sport en 2019
Amateur de fitness depuis maintenant 4 ans, je vous donne mes conseils pour vous maintenir en bonne santé au quotidien ainsi que pour perdre du poids, sécher, prendre de la masse et bien sûr pour progresser dans votre domaine.