Les avis sont divisés sur cette méthode d’entrainement particulière. D’un côté, on retrouve les adeptes de cette pratique qui la trouve idéale pour perdre du poids. Et de l’autre, ceux qui la craignent et ne souhaitent pas l’envisager.
Découvrez à travers cet article les avantages et les inconvénients de cette pratique sportive ainsi que quelques mesures à prendre avant de commencer à courir le ventre vide.

Le principe lié à ce type d’entrainement

L’idée de courir à jeun vise à courir le matin à une allure d’endurance sans avoir rien mangé au préalable (pendant 30 min environ). Toutefois, il est conseillé de boire un verre d’eau ou de thé non sucré. En effet, à notre réveil, l’organisme ne dispose que des réserves de graisse stockées, car une très bonne partie du glycogène hépatique est déjà brûlée dans la nuit. Ainsi, dès l’entame de la séance, l’organisme se trouve obligé de puiser dans des réserves lipidiques disponibles pour pouvoir supporter le plus longtemps possible ces séances d’activité physique. Ce mode d’entrainement est pratiqué par de nombreux coureurs qui y trouvent un excellent moyen pour perdre du poids en brulant plus de calorie, que vous pouvez tracker avec runtastic et pour améliorer leur performance d’endurance.

Courir le matin à jeun pour perdre du poids

femme lacet courseDans la pratique, la course à jeun ne présente aucun problème physiologique surtout pour les coureurs expérimentés ou suffisamment entrainés. Ce type de séance permet de brûler plus rapidement et efficacement les stocks de graisses dans l’organisme que dans le cadre d’un entrainement classique (après avoir mangé). C’est une excellente méthode pour réactiver le métabolisme et pour habituer l’organisme à mobiliser l’énergie utilisable. De nombreux coureurs qui pratiquent cette méthode y trouvent comme motivation la perte de poids.
Selon une étude parue en 2008, il est prouvé que les athlètes qui pratiquent régulièrement les épreuves d’endurance brûlent parfaitement leurs stocks de graisses et conservent également mieux leurs stocks en glycogène comparativement aux coureurs occasionnels ou peu entrainés.

Par ailleurs, le running permet de développer à long terme d’excellentes capacités d’endurance. En effet, le fait d’habituer le corps à courir avec de petites quantités de stocks énergétiques permet à son sujet d’améliorer ses performances sur des courses portant sur de longues distances (marathon, Ultra, 100 km, etc.). Le jogging à jeun permet à l’organisme de supporter facilement les conditions du fameux « mur » qui désigne dans le jargon d’athlétisme la sensation de fatigue intense survenant souvent chez les athlètes de marathon entre les 30 et 35e kilomètre de l’épreuve.

Enfin, courir le ventre vide est très bénéfique pour le mental et pour se donner une longueur d’avance sur les programmes d’une journée parfois chargée sans avoir à le faire dans la soirée. C’est donc idéal pour réveiller l’esprit et donner plus de tonus au corps afin d’être plus apte à entamer une belle journée.

Cependant, si cette méthode présente de nombreux avantages, cela comporte également certains risques sur l’organisme.

Courir le matin des risques pour la santé ?

Courir au réveil peut s’avérer parfois dangereux pour la santé si on le fait de façon répétée et abusive. Ainsi, ceci pourrait donner lieu à d’importants états d’épuisement suivis des maux de tête et troubles gastriques. Il est donc essentiel de s’y adonner de façon modérée (45 min au maximum pour une séance normale) tout en adoptant un rythme adapté à son corps. De plus, sa pratique est déconseillée aux coureurs peu entrainés ou inexpérimentés ainsi qu’aux personnes dont le régime en glucides est pauvre. Ces dernières s’exposent surtout à de la fonte musculaire qui est mauvaise pour la santé. Par ailleurs, pratiquer ce type de jogging peut être à l’origine des crises d’hypoglycémie.

Quelques précautions à prendre ?

Avant de se lancer dans la course le matin, il est important de boire une petite quantité d’eau et d’exécuter quelques mouvements et des étirements légers pour réveiller les muscles et les articulations. Par la suite, il faut démarrer petitement en alternant entre marche rapide et footing lent afin de bien vous lancer.
Dans l’ensemble, vous pouvez courir à jeun sur une distance assez courte et sans excès. On estime surtout entre 30 et 50 min la durée règlementaire d’une séance de ce type.
PARTAGER
Article suivantRuntastic : l’application de running connectée
Amateur de fitness depuis maintenant 4 ans, je vous donne mes conseils pour vous maintenir en bonne santé au quotidien ainsi que pour perdre du poids, sécher, prendre de la masse et bien sûr pour progresser dans votre domaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here