Si vous faites du sport, vous avez peut-être remarqué que vos muscles sont parfois douloureux 24 à 48 heures après votre séance.

Ce type de douleur, appelée courbatures se produit aussi bien chez les athlètes de haut niveau que chez les débutants. Bien que les courbatures soient une réponse naturelle aux efforts que vous avez fait subir à votre corps en faisant de l’exercice, le fait de repousser la douleur en s’entrainant davantage peut aggraver cette dernière et entraîner d’autres complications et blessures.

Causes des douleurs musculaires

Lorsque vous commencez un nouveau programme d’entrainement ou que vous augmentez l’intensité, la durée ou la fréquence de votre séance, vous pouvez faire ressentir des courbatures. Cela est du à de minuscules déchirures dans vos fibres musculaires, un étirement excessif des muscles et une inflammation. Lorsque vous faites de la musculation, la phase descendante, ou excentrique, de chaque mouvement étire le muscle. Par exemple, lorsque vous faites du curl biceps, vous raccourcissez le muscle lorsque vous soulevez le poids et vous l’allongez lorsque vous abaissez le poids. Les contractions excentriques répétitives provoquent de grandes courbatures, de sorte que les pratiquants de musculation sont particulièrement sujets aux courbatures.

motivation musculation

Faut-il s’entrainer malgré les courbatures ?

Soulever ou non quand on a des courbatures dépend de la douleur que vous ressentez. La musculation avec des douleurs légères peut peut vous soulager temporairement, tandis que si vous ressentez de forte douleur, votre mouvement sera mal exécuté mettra l’accent sur vos articulations, de quoi vous blesser facilement.

N’oubliez-pas que s’entrainer tous les jours, sans prendre le temps de se reposer peut mener à un surentraînement, une condition caractérisée par une performance sportive réduite, des troubles de l’humeur, de l’insomnie, de la fatigue, une perte d’appétit et une susceptibilité accrue à la maladie.

Adapter votre entrainement en fonction de la douleur

Si vous avez l’intention de vous entrainer lorsque vous ressentez des douleurs musculaires, concentrez-vous sur des exercices de faible intensité comme l’entraînement de base ou un cardio léger. Si la douleur est spécifique à un groupe musculaire, comme les bras ou le haut du corps, n’hésitez pas à en cibler un autre, comme les muscles de vos jambes par exemple 😉

Adaptez vos exercices de soulevé pour minimiser la partie excentrique. Par exemple, pendant les flexions du biceps, ne descendez pas completement, gardez votre avant-bras parallel au sol.

S’entrainer intelligemment pour éviter les courbatures

Presque tous les sportifs ressentent des courbatures de temps à autre, mais vous pouvez revoir votre programme pour les éviter ou minimiser leur effets. Espacez vos entrainement dédiés au même groupe musculaire 48 à 72 heures. Si vous ressentez malgré cela toujours des courbatures dans un groupe musculaire comme c’est souvent le cas des jambes, vous pouvez travailler d’autres groupes musculaires. Après chaque séance d’entraînement, prenez une collation riche en glucides et en protéines pour aider à démarrer le processus de récupération musculaire.