Les séances d’entraînement en plein air sont efficaces et bénéfiques, et quand le temps est tout simplement magnifique, il est difficile de laisser passer l’occasion de transpirer à en extérieur. Malheureusement, la chaleur et l’humidité de l’été ne sont pas toujours des compagnons d’entraînement idéaux.

Découvrez comment vous entrainez lors des fortes vagues de chaleur :

Les dangers de s’entrainer lorsqu’il fait trop chaud dehors

Bien que des températures plus chaudes puissent vous aider à vous réchauffer plus rapidement, les risques pour la santé l’emportent de loin sur ce petit avantage. Pour commencer, lorsque vous vous entraînez à des températures chaudes, votre corps transpire beaucoup pour se rafraîchir. Ensuite, votre sang se concentre vers la peau pour la refroidir, ce qui signifie qu’il y a moins de sang dans vos muscles. Cela peut faire chuter votre tension artérielle et votre rythme cardiaque, ce qui peut parfois vous donner l’impression d’être étourdi. La course à jeun est à éviter dans ces cas là.

À mesure que la température de votre corps augmente, vous pourriez avoir des nausées et vous exposer à des risques de coup de chaleur, de convulsions et de problèmes de rythme cardiaque. Dans l’ensemble, s’entrainer dans ce genre de chaleur est une mauvaise idée. Si il fait très chaud en général chez vous, privilégiez un entrainement matinal où les températures sont plus fraiches.

Pour les Parisiens, la ville de Paris à récemment annoncé ouvrir une dizaine de ses parcs une heure plus tôt, de quoi vous permettre de faire un jogging matinal dans une température encore fraiche.

Quand il vaut mieux rester à l’intérieur ?

Il n’y a pas de température officielle interdisant l’entrainement, chacun défini sa limite. La chaleur et l’humidité ont un impact sur la quantité de travail que votre corps doit faire pour se rafraîchir.

La raison pour laquelle l’humidité a un tel effet sur votre séance d’entraînement est que l’humidité de l’air empêche la transpiration de s’évaporer, ce qui rend plus difficile pour votre corps de garder votre température sous contrôle. Il est recommandé donc de surveiller la chaleur en surveillant à la fois la température et le niveau d’humidité pour calculer à quel point il fait chaud à l’extérieur. Lorsque l’indice de chaleur atteint 32 degrés, vous devriez plutôt vous rendre dans une salle climatisé. Par exemple, bien que le thermomètre puisse dire qu’il fait 84 degrés dehors, lorsque l’humidité atteint 75 %, on a vraiment l’impression qu’il fait 33 degrés à l’extérieur, selon le tableau de l’indice de chaleur. Cela signifie que vous êtes dans la zone de danger pour faire de l’exercice.

Mais ça ne veut pas dire que vous n’avez pas besoin d’être prudent quand il fait plus frais.
Même si il ne fait pas 32°, il y a plusieurs choses que vous pouvez (et devriez !) faire pour éviter la déshydratation.

Les bonnes pratiques pour éviter la déshydratation

boire eau runningVous devriez vous peser avant votre séance d’entraînement et après pour savoir combien d’eau vous avez perdu pendant l’exercice. Ensuite, essayez de boire cette quantité d’eau tout au long de la journée. Vous devriez également commencer à boire avant votre séance d’entraînement. Il est recommandé de boire une demi litre d’eau environ une heure avant d’aller faire du sport. Pendant que vous faites de l’exercice, essayez de boire au moins 100ML d’eau toutes les 15 minutes. Aussi, évitez de tenter de nouveau entrainement que vous n’avez jamais encore fait, tenez-vous en à des séances d’entraînement que votre corps a l’habitude de faire.

En gardant cela à l’esprit, évaluez votre corps tout au long de votre séance de sueur à la recherche de signes de déshydratation, comme la soif, la fatigue et la sensation de tête qui tourne. Si vous avez soif, vous êtes déjà déshydraté.